Home » Etudes de cas » Google Penguin : comment survivre grâce au contenu

Google Penguin : comment survivre grâce au contenu

penguin update 300x300 Google Penguin : comment survivre grâce au contenu

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

Dans la ménagerie de Google, après le panda, c’est au tour du pingouin de faire son show. C’est un vent glacial tout droit venu de la banquise qui souffle sur pas mal de sites web, balayés à nouveau par les mises à jour de l’algorithme du moteur de recherche. Mais de quoi s’agit-il cette fois-ci ?

 

Le 24 avril 2012, Google a lâché le pingouin, un filtre incorporé à son algorithme de classement des sites web, pour faire un peu de ménage dans la sphère web. Cette mise à jour vise à pénaliser les sites qui utilisent certaines des techniques suivantes:

 

  • Le linking excessif sans prendre en compte la qualité
  • Le contenu caché ou les pages satellites fallacieuses
  • Le « keyword stuffing » ou la sur-optimisation des mots-clés dans les pages web
  • Le contenu « scrapé », autrement dit copié depuis un autre site et transformé de façon automatisée afin de se l’approprier

 

Ce qui ne devait être qu’un seul petit ajustement de l’algorithme et n’affecter que 3% des requêtes, s’est révélé bien plus meurtrier d’après l’agitation qu’on a pu observer sur le net, certains webmasters dénonçant des dommages collatéraux. D’ailleurs, une pétition est en marche pour demander l’annulation pure et simple de la mise à jour Google Penguin.

 

Mais ne rentrons pas dans la polémique, et regardons plutôt comment se protéger face aux coups de bec de ce brave ovipare. Fidèle à sa maxime « don’t be evil « , Google ne cherche qu’à faire le bien et proposer aux utilisateurs le contenu le plus pertinent et le plus utile possible. Eh bien c’est exactement ce que l’on va prescrire comme mesure de prévention face au filtre dévastateur : du contenu pertinent et de qualité qui attirera les internautes comme du miel aux abeilles.

 

Comment utiliser le contenu pour parer Google Penguin

 

Le contenu est un levier efficace pour le référencement d’un site web, et il n’y a pas de mal à utiliser le contenu pour améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche. Le problème surgit lorsqu’on écrit et publie exclusivement pour atteindre un bon positionnement, tout en faisant fi de l’expérience et du confort utilisateur.

 

Google a donc pour objectif de déclasser les sites qui ne proposent qu’un contenu optimisé pour le référencement, sans réel attrait pour les lecteurs. Lorsqu’on écrit pour le web, ce qu’il faut avoir à l’esprit c’est la valeur ajoutée que l’on apportera avec nos écrits. C’est ce que veulent les internautes, et par extension c’est ce que veulent aussi les moteurs de recherche. Mais alors, comment créer du contenu à valeur ajoutée dont Google est si friand, et tout cela sans trop y laisser de dents ? A continuation, voici quelques conseils de derrière les fagots pour vous aider :

 

Utiliser des mots-clés seulement lorsque c’est nécessaire

Multiplier le même mot-clé pour le référencement c’est bien, mais gare au « keyword stuffing » ! Une densité de mots-clés trop importante donne un aspect artificiel au contenu, ce qui est pénalisé par Google. Au lieu de cela, utilisez des synonymes ou variez les tournures de phrases. L’algorithme de Google est suffisamment développé pour que le moteur comprenne le sujet d’une page sans qu’on ait besoin de limiter le champ lexical.

 

Rendre le contenu plus social : favoriser le partage

Le référencement naturel n’est pas tout pour attirer du trafic sur son site. Créer du contenu pertinent permet non seulement le linkbaiting, mais aussi le partage sur les réseaux sociaux. Augmenter la popularité d’un contenu via le social media est un excellent moyen d’avoir un trafic plus qualifié.

 

Participer aux forums et aux commentaires de blogs

Participer aux conversations qui ont lieu sur les forums et les blogs est une excellente façon de se faire de la pub. Il ne faut pas faire une fixation sur le linking lorsqu’on poste des commentaires, car même si on ne peut bénéficier du « jus de lien » (transfert de popularité), la visibilité à laquelle on est exposé est, elle, très bénéfique. Dans un autre registre, le « guest blogging » (publier des billets sur les blogs des autres comme invité) est aussi une technique très utilisée pour développer sa visibilité.

 

Publiez une newsletter régulièrement

La newsletter est une stratégie pour maintenir le contact avec ses lecteurs, et les relancer régulièrement. C’est une façon aussi de diversifier ses sources et de ne pas dépendre essentiellement du trafic naturel. Une fois créée sa liste de contacts, il devient très facile de diffuser son contenu sans attendre les résultats du référencement naturel (indexation de la page, positionnement…).

 

Maximiser le taux de conversion

Cette formule barbare signifie adapter le contenu de telle façon à ce que les internautes qui atterrissent sur votre page soient satisfaits et reviennent, lisent d’autres articles, s’abonnent, achètent…bref, génèrent une conversion. Pour parvenir à ce résultat, le secret est de privilégier la qualité à la quantité : proposer à ses clients et prospects une information qui leur sera immédiatement utile. Si c’est le cas, alors la viralité du contenu se fera tout naturellement.

 

Tous les points énumérés ci-dessus ne vont pas seulement améliorer votre référencement, mais sont très bénéfiques aussi pour votre visibilité et réputation on-line et off-line.

N’ayez aucun scrupule à vous débarrasser du pingouin !

 

Mots-clés :

Articles sur des thèmes similaires

5 Commentaires de Google Penguin : comment survivre grâce au contenu

  1. Laline74 dit :

    @Natalia, j’adore ton pinguoin !

  2. Soline dit :

    Merci pour l’article il est top comme toujours, comme quoi les petites bêtes peuvent faire encore plus mal que les grosses. A quand la revanche du Panda ? ^^ Je pense que c’est pas plus mal de faire le tri il y a des sites franchement faut arrêter.

    PS : Merci aussi pour la vidéo : )

  3. Nicolas dit :

    Tu vas avoir des problèmes avec Brigitte Bardot ;-)

  4. Nat dit :

    Merci pour vos commentaires ! Le pingouin, ce piaf si attachant, cache bien son jeu…
    @Soline : tu as raison, un bon ménage de printemps ça fait du bien.
    @Nicolas : c’était pas les phoques son trip ? ;-)

  5. Je ne pense pas que les commentaires assurent un véritable trafic. Seul un petit nombre d’internautes les lisent. En terme de référencement naturel, les commentaires sont surtout utiles pour le positionnement dans les SERP et non pour le trafic direct.